Appel à Contributions: ISOLA : 2020

13e Colloque international d’ISOLA

(International Society for Oral Literatures of Africa)

Transitions, transformations et mobilités : 
traditions orales africaines et (ré-)invention des frontières.

Du 8 au 10 juillet 2020 à Nairobi, Kenya

Des chercheurs africains comme Isidore Okpewho, Bayo Ogunjimi et Abdul-Rasheed Na’Allah ont consacré leur vie universitaire de recherche et d’enseignement aux cultures orales africaines qui, souvent perçues comme des vestiges, sont cependant toujours très vivantes dans leurs formes orales et écrites contemporaines et sur les plateformes numériques. Francis Mowing Ganyi et Idom Tom Inyabri affirment que « dans le passé, les représentations orales de sociétés dites sans écriture ont injustement été classées dans la catégorie des fossiles, sans intérêt artistique ou esthétique ». Par conséquent, ces deux chercheurs ont entrepris d’évaluer ces représentations artistiques « dans leurs situations de performance contextuelles avec pour objectif, non seulement de faire ressortir le potentiel artistique et créatif des artistes, mais également de dépeindre la pertinence contemporaine des artistes et de leurs compositions ».

Les traditions orales africaines sont toujours d’actualité aujourd’hui en tant qu’expression de mondes et de visions du monde. Dans la mesure où l’histoire est constamment réécrite, chaque génération posant de nouvelles questions, les arts de la parole jouent un rôle important dans les réformes et les révisions identitaires en Afrique, où les questions d’appartenance sont toujours d’actualité. Historiquement, les traditions orales ont été une source essentielle pour les histoires écrites du continent, en particulier concernant les frontières culturelles, celles-ci étant en grande partie en contradiction avec les frontières nationales politiques issues de la colonisation. En outre, les migrations, les délocalisations et les déplacements sous diverses formes ont eu un impact sur les représentations culturelles africaines, sur le continent comme dans la diaspora. Dans une époque où le continent africain est aux prises avec des problèmes d’identité ethnique et continentale, les arts de la parole offrent des espaces de discussion sur les traditions orales et la nouvelle cartographie des identités culturelles.

Le 13ème colloque d’ISOLA cherche à impliquer des chercheurs spécialistes des cultures orales dans une discussion interdisciplinaire sur la représentation, l’interprétation et l’évaluation des traditions orales africaines ayant un impact sur les identités, les histoires et les frontières idéologiques réinventées. Ces questions pourront être envisagées selon les points de vue théoriques, pratiques ou de recherche, sur le thème : Transitions, transformations et mobilités :  traditions orales africaines et (ré-)invention des frontières.

Les propositions d’articles et de panels pourront s’inscrire dans les sous-thèmes suivants :

1. Déplacements et fusion des frontières : traditions orales africaines interethniques, interrégionales et transcontinentales.

2. Reconstitutions d’identités, identités marginalisées et frontières culturelles réinventées à travers les arts de la parole

3. Transformations, distorsions et déviations dans les arts de la parole : rôle des langues africaines et autres dans la production des arts oraux ; écriture africaine contemporaine et traditions orales africaines

4. Mémoires orales et préservation des frontières culturelles : archives et musées numériques et physiques, sanctuaires et espaces rituels, orateurs, conservateurs et historiens oraux

5. Transitions dans les adaptations et métamorphoses dans la performance des traditions orales africaines

6. Réorientations genrées dans les arts oraux africains

7. Arts oraux africains et espaces pour les enfants du XXIe siècle 

8. La contribution des arts de la parole à l’unité africaine

9. Théorie des arts oraux africains au XXIe siècle : réflexions et approches des arts de la parole

10. Travail de terrain contemporain et méthodologie de recherche sur les traditions orales africaines

ISOLA s’engage à la promotion de l’excellence académique. Les communications et panels proposés devront défendre une thèse bien définie, montrer leur familiarité avec les axes de recherches en cours, traiter du thème de la conférence et porter sur l’Afrique ou la diaspora africaine. Les langues de travail sont l’anglais et le français. Les résumés, comptant 500 mots maximum, complétés du nom de l’auteur(e), de l’institution à laquelle il/elle est affilié(e), d’une adresse email et d’une brève biographie, devront être envoyés dans les deux langues à :

Professor Peter Tirop Simatei (Chair, Organising Committee)

tpsimatei@gmail.com

+254 (0)722 556 476

   Et

Dr. Rose Akinyi Opondo (Convener, 13th ISOLA Conference).

rosopondo@gmail.com

+254 (0)726 297 461

Les notifications d’acceptation seront envoyées à partir de la mi-septembre 2019.

Pour plus d’informations – frais d’inscription, adhésion, transports, logement et autres modalités du colloque –, veuillez consulter le site internet d’ISOLA : www.africaisola.org

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *